Ecolonomie : la sobriété industrielle

Mots clés : écolonomie, externalités positives, sobriété industrielle, Pocheco, Emmanuel Druon

Le mot écolonomie résulte de la contraction des mots écologie et économie. Les deux mots ont la même racine grecque « oikos » qui veut dire maison. Les deux mots se rejoignent pour signifier « gestion de la maison ». L’écolonomie prône le principe qu’il est plus économique de produire de manière écologique.

Origine de l’écolonomie

Ce concept est développé par Emmanuel DRUON, chef d’entreprise qui dirige POCHECO (une entreprise fondée en 1928), une PME spécialisée dans la fabrication d’enveloppes pour les administrations et les entreprises qui font des envois en grand nombre. L’entreprise est positionnée sur un marché très concurrentiel. Pour ce patron passionné d’écologie, « l’écolonomie » est une façon de gérer son entreprise « autrement », basée sur 3 principes du développement durable :

    • La réduction de l’impact sur l’environnement et la prévention des pollutions ;
    • La réduction du risque au travail et la baisse de la pénibilité des postes ;
    • L’amélioration de la productivité de l’activité et du site industriel, par l’innovation.

    Cette approche vise à sortir d’une logique de rentabilité à tout prix et de rentrer dans une logique systémique de gestion pérenne d’une entreprise qui tient compte de l’impact de toutes ses décisions. Pour cela, l’approche nécessite de prendre le contre-pied de ce que l’on tient pour acquis. Comme le disent certains philosophes : raisonner contre soi-même ! Emmanuel Druon, par ses actions montre que certaines de ces croyances comme le développement durable coûte de l’argent ou le bien être des salariés est une source de coût ne se vérifient pas si l’entreprise réfléchit sur le long terme. Elle intègre dans sa réflexion l’ensemble des acteurs d’une structure : les salariés, les clients, les fournisseurs et les partenaires.

    Prendre soin de la planète et des personnes permet de faire des économies

    La conviction que porte l’écolonomie, issue de l’expérience réussie chez POCHECO, est que prendre soin de la planète et des personnes permet de réaliser des économies.

    L’écolonomie propose des prises de décisions, non pas au regard d’un retour sur investissement à court terme mais qui visent des économies par un retour sur investissement à long terme, le bien être des personnes au travail et l’amélioration de l’environnement.

    Ce regard disruptif permet la recherche de solutions innovantes, économiquement viables, qui intègrent des contraintes non négociables (Faire des économies en prenant soin de la planète et des personnes) et en dehors des méthodes de gestion traditionnelles basées sur la rentabilité court terme. Il incite à l’ouverture d’esprit et à la curiosité, à la créativité, aux approches analogiques (s’inspirer de l’expérience des autres dans des mondes différents).

    Concrètement et chiffres à l’appui, Pochéco démontre les économies substantielles réalisées à travers cette nouvelle approche de l’économie.

    Les premières réalisations ont porté sur les priorités de réduction des externalités négatives et la sobriété industrielle, ainsi la contribution à la production de gaz à effets de serre est négative de 36.000 tonnes de CO2/an, la production des enveloppes et des sachets emprisonne plus de CO2 qu’elle n’en libère.

    Prise en compte de la rareté de l’eau

      • Perméabilisation des sols pour permettre l’infiltration de l’eau dans les sols (avec création d’une zone de jardinage),
      • Traitement des eaux usées avec la création d’une station de phytoremédiation
      • Récupération des eaux de pluie utilisées pour le lavage des machines, l’arrosage des plantes, la climatisation par évaporation de l’eau et les sanitaires

      Prise en compte de la cherté des ressources en énergie et diminution des émissions de CO2 :

        • Installation de panneaux photovoltaïques,
        • Installation de 4 éoliennes en communauté avec des habitants de plusieurs villages,
        • Suppression des chaudières à gaz, investissement dans une chaufferie bois alimentée par des déchets de palettes,
        • Remplacement des machines de chauffage des enveloppes,
        • Récupération de la chaleur servant de système de chauffage des bâtiments l’hiver avec l’installation de machines industrielles de radiants à infrarouges

        Amélioration des conditions de travail

          • Baisse de la dangerosité par passage à des encres et colles formulées avec des produits 100% naturels et végétales, sans solvants et sans métaux lourds.
          • Diminution de la pénibilité par réaménagement de certaines activités.
          • Diminution du bruit par le réaménagement du parc industriel.

          Impact positif sur l’environnement

            • 100 % des déchets triés et recyclés,
            • Création d’un site de biodiversité,
            • Végétalisation des toitures,
            • Développement du co-voiturage.
            • Développement de partenariat avec des entreprises locales pour favoriser les circuits courts.

            L’entreprise est passée par des épisodes difficiles qui ont amené Emmanuel Druon a tenir bon sur son engagement au service de l’écolonomie, de nombreuses entreprises ont suivi son chemin, pour tout ou partie de leur activité (à ce jour plus de 100 témoignages disponibles dans le livre écolonomie 2)

            Emmanuel Druon : Ecolonomie, Actes Sud, 2016

            Emmanuel Druon : Ecolonomie 2 : La transformation créatrice, Mai 2020

            Pour en savoir plus : https://pocheco.com/fr/content/12-actualites